Reglementation Trottinette Electrique

La réglementation des trottinettes électriques en 2020

Les trottinettes électriques sont de plus en plus vendues en France. À une époque où on commence à faire attention à l’environnement, ce moyen de transport écologique remplit parfaitement les critères. De plus, la trottinette électrique est rapide et facile d’utilisation. Plus la peine de prendre la voiture ou les transports en commun pour se déplacer ! Certains modèles permettent en plus de rouler pendant longtemps et de faire des longs trajets. Cependant, il y a des règles à respecter quand on doit se déplacer en trottinette électrique.

Des lois concernant la trottinette électrique

En 2020, les trottinettes électriques ne sont plus des inconnues. Qui n’en a pas déjà croisé dans les rues ? Elles sont même, dans certaines villes, en libre-service, comme les vélos.

Face à l’abondance des trottinettes électriques, le gouvernement a dû prendre des mesures. En ce sens, des lois et des règles ont été adoptées, en octobre 2019 et en juillet 2020, concernant ce nouveau moyen de transport à la mode. Le but ? Éviter les accidents entre les utilisateurs des trottinettes, des automobilistes et des piétons. En effet, nous sommes de plus en plus nombreux sur les routes, que nous devons nous la partager à bon escient.

Des règles de circulation

Le mois d’octobre 2019 est à graver dans l’histoire. Ce mois a vu venir des lois concernant la trottinette électrique dans le code de la route.

Comme les voitures, les motos, et même les vélos, les trottinettes électriques doivent dorénavant obéir à ces règles, sous peine d’amendes pouvant aller entre 130 € et 2 000 €. Et oui, quand des vies sont en jeu, on ne plaisante pas.

La trottinette, qu’elle soit électrique ou non, n’est pas un jouet. D’ailleurs, son utilisation est interdite pour les enfants de moins de 12 ans.

Concernant la vitesse, il est interdit de rouler à plus de 25 km/h. Et ce, même si votre engin a la possibilité d’aller beaucoup plus vite. En effet, certains modèles peuvent atteindre les 100 km/h. Une vitesse qu’il n’est donc pas possible d’atteindre, mais qui garantit un moteur de grande puissance.

D’autres modèles sont parfaitement adaptés pour rouler en ville sans dépasser la limite de vitesse autorisée. C’est le cas de la trottinette électrique OKAI ES400, qui est facile d’utilisation et adaptée au quotidien et à la ville.

Il faut évidemment respecter le code de la route : les panneaux, les marques sur la route, les priorités, etc.

Son stationnement n’est pas clairement précisé dans le code. La seule chose indiquée, c’est l’interdiction de stationner sur les trottoirs.

Quelle sécurité pour rouler en trottinette électrique ?

En plus des règles de circulation, la sécurité est un point important qui est également précisé dans ces nouvelles règles.

Sachez que le port du casque n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. En effet, la majorité des accidents en trottinette électrique impliquent des blessures à la tête. Il est également conseillé de porter des genouillères, des protèges-coude, voire des gants.

Comme pour les autres utilisateurs de véhicules, l’utilisation du téléphone portable est à proscrire. Il est également interdit d’avoir des écouteurs ou des oreillettes en fonctionnement dans les oreilles.

L’utilisateur de la trottinette électrique doit être visible. Pour cela, il doit avoir un gilet réfléchissant lorsqu’il fait nuit ou que le temps est mauvais. Si sa trottinette est équipée de phares, ce qui est obligatoire depuis juillet 2020, il faut les allumer si nécessaire.

Homologuer sa trottinette

Pour rouler en trottinette électrique en ville, il faut que votre véhicule soit immatriculé. C’est le cas de tous les véhicules à moteur. Pour cela, demandez conseil au vendeur, qui devrait vous remettre un papier vous permettant son immatriculation. Pour rouler en toute légalité, soyez homologué !